Quand j’étais prof, j’ai enseigné à un groupe d’élève avec difficultés d’apprentissage… Vincent était timide et silencieux. Il entrait dans ma classe sans bruit et s’asseyait à son pupitre.

Cette absence de mots qui veut tout dire

Malheureusement,je ne me souviens pas de moments lors desquels je me suis adressée directement à lui. C’est arrivé peut-être une ou deux fois pour lui poser une question lors de mes enseignement, mais sans plus. Ce dont je me souviens, par contre, est d’être devant la classe en train de l’observer. Il semblait vraiment désintéressé et « faire son temps ». Il ne voulait clairement pas être là, assis à son pupitre, à écouter sa prof lui parler de respiration cellulaire… À quoi ça sert?

Oser pour briser un moule limitant

Je crois que c’est à cet instant que j’ai compris que le système ne fonctionne pas pour tous les jeunes. Que j’ai commencé à faire les choses différemment avec le peu de ressources que j’avais. Tant au niveau matériel, intellectuel, psychologique, énergétique qu’au niveau de mon identité professionnelle, j’ai changé. J’ai osé mettre en place une approche hybride alliant le magistral à l’approche par projets. Les jeunes dans ma classe ont vécu des recherches sur Internet au local d’informatique. En 2006, il n’y avait pas de BYOD ou d’appareil disponible pour chaque jeune. Par contre, j’avais le choix dans les plages horaires pour réserver le local informatiquecar il n’y avait pas donc beaucoup d’enseignants qui le réservait! On a vécu des laboratoires défis, l’organisation d’une vente de plantes qu’on a transplantées et cultivées. On a bricolé par moments pour illustrer des concepts moins évidents.

Changer l’éducation peut impliquer un sentiment de solitude

À un certains moments dans ma carrière, j’étais épuisée, vidée, l’eczema apparaissait sur mon visage me laissant savoir qu’il était temps de ralentir. Je me remettais en question à savoir pourquoi j’étais enseignante. Je me disait que je n’aurais pas cette occupation toute ma vie. Ma tâche éclectique de nouvelle enseignante, la lourdeur du système, les exigences dites et non-dites, etc… me drainaient énergétiquement.

Par dessus touts c’étaient ces élèves désabusés qui avaient perdu leur curiostié, leur émerveillement de la vie qui m’amenaient à me questionner. Parce que le système dans lequel nous évoluons mise sur le curriculum, la performance et ne laisse pas beaucoup de place à la découverte de soi.

À ce moment de ma carrière, je ne connaissais pas les crinqués de la communauté éducative du Québec. Bien que j’avais de collègues en or, je me sentais seule

À ce moment, j’aurais aimé travailler dans un système qui mise sur l’unicité de chacun, ses passions, ses zones de génie et son rythme d’apprentissage. Pour vrai.

Des expériences d’une richesse inestimable

Mais, j’avais à vivre ces expériences.

Parce que je ne serais pas la personne, la femme, la maman, la professionnelle que je suis actuellement.

Je n’aurais pas eu le rêve en 2014 de créer un école francophone en ligne, rêve inachevé qui commence à refaire surface…

Je n’aurais jamais découvert la possibilité d’éduquer soi-même son enfant.

Et surtout, je n’accompagnerais pas les parents à devenir souverains dans leur rôle de parent éducateur tout en conciliant les exigeances légales à remplir auprès du gouvernement.

Chacune de nos expériences de vie, qu’on les considère bonnes ou mauvaises, nous enseignent de magnifiques leçons. Les miennes font partie intégrante de la richesse de mon expertise et des qualités. À présent, je suis une accompagnante qui oeuvre dans la bienveillance, la créativité, la simplicité et la mise en valeur de l’unicité de chaque être humain.

C’est ainsi que j ‘ai développé avec le temps une approche qui amène à se reconnecter à la magie sous sa forme la plus simple: la magie éducative. Je présenterai très bientôt cette approche afin de t’inviter dans mon univers aux possibilités infinies d’apprendre!

Et dire que c’est en partie grâce à Vincent, cet élève que j’ai croisé il y a 15 ans. Lui qui n’a aucune idée de l’impact qu’être lui-même a eu dans ma vie.

Catégories : éducation

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :